June 30, 2018

January 5, 2018

July 10, 2017

Please reload

Bretagne : La filière terre commence à se structurer [Le Moniteur]

April 1, 2020

Ci-dessous un article du Moniteur faisant part des initiatives locales. Bonne lecture.

 

 

 https://www.lemoniteur.fr/article/bretagne-la-filiere-terre-commence-a-se-structurer.2048725 

Sur le chantier de l’école de Baulon, Samuel Dugelay a expliqué la démarche du collectif des Terreux armoricains. - © ANNE-ELISABETH BERTUCCI

 

A l'initiative des associations Bruded et Abibois, plus de 80 personnes assistaient au
printemps dernier à la visite du chantier en terre de l'école de Baulon (Ille-et-Vilaine).
A la manoeuvre, le collectif d'architectes nantais Faro et celui des Terreux armoricains
(CTA). Ferment actif de la constitution de la filière terre, l'association bretonne a
aussi participé à la rédaction des « Guides de bonnes pratiques de la construction en
terre crue ».

Soit six opus rédigés par les principaux acteurs régionaux de la filière :
Tera Rhône-Alpes (pisé), CTA (bauge), Atouterre (brique), l'Association régionale de
promotion de l'écoconstruction (ARPE) Normandie (torchis), Areso (terre allégée) et
AsTerre (enduit), associés au réseau Ecobâtir, la FFB, la Capeb, Maisons paysannes de
France et la Fédération des Scop BTP. Ces textes qui se distinguent des règles professionnelles ont un double objectif : transmettre des techniques et débloquer des problématiques d'assurabilité. « La rédaction part de la base et des pratiques de professionnels, note Samuel Dugelay, du CTA, dans une démarche performantielle. On n'impose aucun procédé, on fixe plutôt un résultat à atteindre. »


Des interlocuteurs à rassurer.

Dans un même élan, la plupart de ces structures ont créé la Confédération nationale des acteurs de la construction terre, « afin de parler d'une seule voix et rassurer les différents interlocuteurs dont l'Etat, ainsi que les donneurs d'ordres ». Elle compte s'attaquer à plusieurs sujets comme le label E + C -, les fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES), mais aussi coordonner au niveau national la recherche sur des sujets comme le comportement structurel et thermique, le risque sismique et incendie…


En Bretagne, les acteurs poursuivent un travail de fond. A Rennes, l'architecte Loïc
Daubas, enseignant et membre du CTA, propose aux étudiants en master 1 de l'Ecole
nationale supérieure d'architecture un cursus baptisé « Habiter la terre ». Depuis
2014, Ecomaterre, un programme de recherche et développement, est animé par l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de Rennes et l'association AccroTerre. Lancé en janvier 2016, un appel à manifestation d'intérêt devrait aboutir à la réalisation de
bâtiments démonstrateurs portés par des bailleurs sociaux de la métropole rennaise

 

 

 

Please reload

Please reload

Archives

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now